En 2022, les préoccupations liées à l’environnement sont de plus en plus importantes. A chaque échelle, des gestes peuvent être réalisés pour favoriser le développement durable et réduire les impacts environnementaux et sociétaux. Pour les entreprises, un intérêt est porté sur le processus achats. En effet, de plus en plus d’organisations, qui contribuent à la démarche RSE, réfléchissent à améliorer leur gestion des achats. Pour ce faire, elles établissent des stratégies dites durables.

Découvrez dans cet article, les raisons de s’intéresser aux achats durables, achats qui vont devenir prépondérants dans les futures années.

Qu’est ce que les achats durables ?

Avant de connaître nos raisons, il est important de définir ce qu’est un achat durable. Un achat durable ou achat responsable signifie qu’il suit les critères en matière de développement durable, d’éthique et de qualité. La démarche RSE est prise en compte dans le but de proposer des achats plus respectueux de l’environnement. Aujourd’hui, cela concerne majoritairement les acheteurs publics.

Ce type d’achats fait donc écho à la responsabilité sociétale des entreprises. L’entreprise qui souhaite réaliser des achats durables défend ces valeurs. Définie par la Commission européenne comme une démarche à l’initiative des entreprises, la responsabilité sociale des entreprises implique des préoccupations environnementales et sociales au sein de leur activité mais aussi dans les relations qu’elles entretiennent avec les fournisseurs. Depuis la loi PACTE du 22 mai 2019, l’article 1833 du Code civil a évolué pour faire en sorte que l’objet social des entreprises prenne en compte les enjeux sociaux et environnementaux.

Les achats durables représentent un puissant levier qui permet à l’entreprise de favoriser la protection de l’environnement et de réduire ses coûts. Selon le Forum économique mondial, ce serait une réduction des coûts estimée entre 9 et 16%.

Mettre en place une stratégie plus responsable

La mise en œuvre d’une politique d’ achats durables en entreprise permet de sensibiliser davantage les acteurs au sein du processus achats et de réduire l’empreinte carbone. Cette dernière vise à limiter l’impact négatif des activités sur la société et l’environnement. Les entreprises sensibilisées aux pratiques durables auront donc tendance à choisir des fournisseurs qui ont une démarche RSE et qui partagent les mêmes valeurs.

La politique d’ achats durables d’une entreprise doit également inclure sa chaîne d’approvisionnement. Cela signifie que tous les partenaires impliqués dans le processus de production, comme les réseaux d’ acheteurs par exemple, doivent être considérés comme des parties prenantes. Cela concerne le fournisseur, le réseau de transport et le canal de distribution, entre autres. Tous doivent s’engager en faveur des achats responsables.

Pour établir une stratégie plus responsable, il faut tout d’abord faire un constat des achats actuels. Quelle est la situation de l’entreprise ? Quel est son impact carbone ? Il est important ensuite de définir ses priorités et de fixer les objectifs. Pour répondre à ces objectifs, des actions et des moyens, en rapport avec ce qui a été défini, sont mis en place pour les réaliser. Attention de ne pas oublier de déterminer les indicateurs pour suivre le processus d’ achats et voir si les objectifs ont été atteints.

Les avantages d’une stratégie d’achats responsables

Cette stratégie achats responsables en 4 étapes peut s’avérer être un  levier majeur pour accroître le chiffre d’ affaires de l’entreprise. Grâce aux politiques d’ achats responsables, l’entreprise peut faire des économies de coûts et réduire les risques fournisseurs. La fonction achats est ainsi remodelée tout en favorisant la qualité des produits. Pour réduire leur impact environnemental, certaines entreprises favorisent les circuits courts.

Les avantages d’une politiques d’ achats responsables sont nombreux. De la maîtrise des coûts à une amélioration des achats, l’établissement d’une stratégie axée sur le développement durable favorise la croissance économique de l’entreprise. En effet, les achats responsables influent positivement sur la performance opérationnelle de l’organisation. Dans certains cas, ils font même office d’avantages concurrentiels dans le sens où ils favorisent le développement durable, lui-même encouragé par les autorités. De plus, les politiques de responsabilité sociétale des entreprises améliorent leur viabilité sur une longue période.

Réaliser une stratégie d’achats responsables implique également la question de l’image de marque. Promouvoir des valeurs en rapport avec le développement durable et la protection de l’environnement aident à améliorer la réputation de marque et son image. En effet, favoriser les achats durables au sein d’une entreprise participe à sa bonne gestion des risques. Un travail plus minutieux sera réalisé lors du choix des fournisseurs. Les objectifs sont d’une part, d’identifier les fournisseurs qui peuvent s’avérer être problématiques et d’autre part, d’améliorer les relations avec les parties prenantes grâce à des valeurs communes.

Faire des achats éco responsables offre donc à l’entreprise la possibilité d’avoir une réduction des coûts et d’assurer le respect des nouvelles législations. Intéressez vous aux relations fournisseurs pour améliorer vos accords actuels et augmenter les bénéfices pour les deux parties prenantes.

Anticiper la législation

Aujourd’hui, les entreprises les plus concernées font partie des marchés publics, mais celles du secteur privé commencent elles aussi à prendre en compte les critères environnementaux. Les directions achats ont conscience qu’il faut agir. Pour encadrer ces nouvelles pratiques, le Commissariat général au développement durable a piloté plusieurs parties prenantes pour établir un nouveau Plan National Pour Des Achats Durables pour les trois prochaines années (2022 – 2025). Selon une source du gouvernement, les objectifs sont d’obtenir 100 % de contrats de la commande publique avec une considération environnementale et que 30 % de contrats de cette même commande comprenne une considération sociale, à l’horizon 2025.

Des normes telles que celle ISO 26000 qui concerne la responsabilité sociale des organisations, favorisent grandement les achats responsables. Le service d’informations gratuit Bercy infos explique que la norme ISO 26000 comprend sept sujets centraux qui déterminent les limites de cette responsabilité :

  • la gouvernance de l’organisation
  • les droits de l’homme
  • les relations et les conditions de travail
  • l’environnement
  • la loyauté des pratiques
  • les questions relatives aux consommateurs
  • les communautés et le développement local

En juin 2022, le Conseil de l’Union Européenne s’est prononcé en faveur d’une commande publique européenne plus durable.

De nombreux signaux montrent qu’il est nécessaire d’agir. Avec l’établissement de nouvelles mesures, il apparaît important de s’intéresser aux achats durables pour d’une part, favoriser la sensibilisation au développement durable dans les achats et d’autre part, pour réduire l’impact environnemental qu’a une entreprise lors de son activité. Pour participer au développement durable, les entreprises doivent intégrer principalement deux types de considérations : les considérations sociales et les considérations environnementales.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur notre logiciel de gestion des Achats Weproc ? Contactez-nous ou demandez votre démonstration de 15 minutes ci-dessous ! 

Instagram