Acheter des produits durables est une pratique de plus en plus utilisée par les entreprises du marché public mais qui tend à devenir effective également dans le secteur privé. Quel que soit le domaine, une entreprise qui souhaite faire des achats responsables doit appliquer une démarche RSE et la respecter sur plusieurs points.

Découvrez dans cet article les différentes actions qui permettent de favoriser les achats responsables au sein de l’entreprise dans le but de réduire leurs impacts environnementaux et améliorer leur processus d’ achats.

Identifier les enjeux RSE

Toute entreprise qui s’intéresse au développement durable et à son impact sur l’environnement connaît ce qu’est la Responsabilité Sociétale de l’entreprise. Il y a trois types d’enjeux :

sociaux : il est important de respecter des objectifs en lien avec la qualité de vie au travail, le bien-être des collaborateurs et s’assurer des bonnes conditions de travail au sein de l’entreprise. Le respect des droits humains et la question de la diversité sont au cœur de la politique défendue. Chaque entreprise se doit de favoriser les conditions de vie et le bien-être de leurs salariés.

économiques : adopter une démarche RSE permet d’anticiper plus facilement les risques et d’optimiser les coûts. S’intéresser en profondeur au processus achats et aux achats eux-mêmes est une piste pour réduire les coûts. Les questions de transports, d’emballage et de durabilité des produits sont retravaillées pour rendre l’entreprise toujours plus performante. Les organisations qui disposent d’une politique d’achats responsables ont tendance à se démarquer des autres car elles deviennent plus performantes, du fait d’une meilleure rentabilité.

environnementaux : ce type d’enjeu amène l’entreprise à prendre conscience de son impact sur l’environnement et sur la société. Un intérêt est également porté sur l’empreinte carbone laissée. Des solutions sont donc trouvées pour améliorer les différents processus. Réduire les émissions de gaz à effet de serre est l’un des objectifs de cette démarche RSE.

Lorsque l’entreprise a pris en compte les trois enjeux principaux, il est important qu’elle identifie les parties prenantes, réseaux d’ acheteurs, fournisseurs et pouvoirs publics …

Utiliser un logiciel de gestion des achats

Un logiciel de gestion des achats en SaaS peut encadrer une stratégie d’ achats tout en facilitant les relations fournisseurs. En effet, pour établir une stratégie d’achats responsables, il est important de s’intéresser aux valeurs des fournisseurs. Grâce à une visibilité complète sur les demandes d’achats, les contrats, les fournisseurs et les factures, il est possible de repérer les points faibles et d’améliorer le système. Avoir une certaine transparence avec les fournisseurs permet d’éviter les défaillances et de renforce l’image de marque.

Un outil de gestion facilite certaines tâches des collaborateurs. Avec la possibilité de mettre en concurrence les fournisseurs, le choix se fait en toute connaissance de cause. Cibler les bons fournisseurs, qui correspondent aux principes de l’entreprise, ne représente plus une perte de temps. Au contraire, les collaborateurs peuvent s’atteler à d’autres tâches à valeur ajoutée. Les fiches produits sont accessibles facilement, ce qui permet de faire en tri en termes de critères environnementaux et socio-économiques. De ce fait, il sera plus simple de réaliser une stratégie achats responsables que vous pouvez faire en 4 étapes.

La prise en main d’un logiciel de gestion des achats est simple et ne nécessite pas de grands bouleversements. Tous les collaborateurs concernés peuvent intervenir à chaque étape du processus achats pour suivre son avancement, et anticiper les éventuels dysfonctionnements.

Améliorer la relation avec les fournisseurs

Opter pour une démarche RSE implique d’entretenir une relation saine et durable avec les fournisseurs. En effet, pour éviter les risques de défaillances, il faut instaurer un dialogue avec les partenaires externes. L’utilisation d’un logiciel de gestion des achats peut faciliter la tâche. Il est possible de suivre en temps réel leur activité et d’anticiper les éventuels problèmes.

S’intéresser aux fournisseurs favorables aux achats responsables permet d’entretenir des relations fournisseurs stratégiques tant sur le plan économique qu’écologique. Les deux parties prenantes vont y trouver des avantages. Pour créer de la valeur et optimiser la rentabilité de l’entreprise, il est important de faire confiance et de communiquer. De plus, les achats responsables engendrent moins de coûts, ce qui permet de trouver de nouveaux accords.

De bonnes relations avec les fournisseurs favoriseront des relations durables où les risques seront potentiellement réduits. Finies les surprises avec des ruptures de stocks et des litiges interminables… Grâce au partage de valeurs communes, des contrats peuvent être signés pour avancer plus loin et plus vite.

Adopter les bonnes pratiques

Petit à petit, les directions achats intègrent dans leurs pratiques le développement durable. D’après le baromètre Ecovadis « Achats Responsables », 63% des dirigeants achats déclarent que la réalisation des objectifs de développement durable est très importante en 2021, alors qu’ils n’étaient que 25% deux ans auparavant.

Pour favoriser les achats responsables en entreprise, il est nécessaire d’établir une politique qui porte sur cette spécificité et s’engager réellement dans cette démarche. Comme la mise en place d’une stratégie d’achats responsables modifie les pratiques traditionnelles du processus achats, il faut prendre en compte cette nouvelle façon d’agir dans les relations commerciales. Dans un premier temps, l’entreprise doit faire la liste des critères auxquels elle répond dans sa démarche RSE. Le choix des produits doit également répondre à des critères davantage tournés vers le développement durable. Acheter de façon responsable implique de sélectionner des produits considérés comme qualitatifs et éthiques.

Lors de la recherche de futurs fournisseurs, il ne faut pas oublier d’étudier la proposition financière pour voir si elle est adaptée à la vision de l’entreprise. S’interroger sur les conditions de travail des salariés, le respect des législations et le type de matériaux utilisés est important pour vérifier que le fournisseur ne montre pas certains signes de défaillance. En effet, rien n’empêche une entreprise de déclarer qu’elle suit tous les critères RSE, alors que la fabrication de ses produits est à l’opposé de leurs valeurs. La présence de labels peut aider dans l’appréciation des fournisseurs. Cependant, des entreprises adeptes du Greenwashing peuvent faire croire qu’elles soutiennent l’initiative alors que rien n’est fait de leur côté.

Mobiliser les équipes

Les directions achats et les fournisseurs ont pris conscience de cette nécessité liée au développement durable,  mais ils ne sont pas les seuls concernés. Tous les collaborateurs qui participent de près ou de loin au processus doivent participer à la transition initiée par l’entreprise. Les acheteurs concernés peuvent ainsi recevoir des formations RSE. L’objectif est qu’ils puissent prendre part à cette transformation et en assurer sa pérennité. Ils comprennent les enjeux des achats durables, participent à la mise en place de la nouvelle stratégie et s’adaptent à ces nouveaux critères d’achats. Les collaborateurs connaîtront ainsi les exigences de la Responsabilité Sociétale de l’entreprise et pourront les respecter.

Pour mobiliser les équipes, il faut penser à faire une mise à jour des conditions générales et à déployer les outils nécessaires à la bonne application de cette politique. Par exemple, l’adaptation des tableaux de bord sur un logiciel de gestion des achats est nécessaire pour une application réussie au quotidien.

Toute entreprise qui le souhaite peut entamer une démarche RSE. Cependant, il est vrai que cette transformation ne se fait pas du jour au lendemain. De plus, la démarche d’ achats ne se résume pas uniquement aux produits dits responsables. Il y a toute une politique d’achats à établir pour répondre aux critères durables. L’objectif de cet article est de vous amener à réfléchir sur l’existence d’une démarche RSE qui réduirait, sur les années à venir, l’impact environnemental et sociétal de votre entreprise.

Instagram