Achats Indirects : Définition et Enjeux

Tout savoir sur les achats indirects en 2023

Connaissez-vous les achats indirects ? Ces dépenses, souvent négligées, peuvent représenter une part significative du budget de votre entreprise. Dans cet article, nous allons explorer en détail ce que sont les achats indirects, comment ils se différencient des achats directs, et surtout comment vous pouvez optimiser ce type d’achat.

Qu’est-ce qu’un achat indirect ?

Les achats indirects, également appelés achats non stratégiques ou achats hors production, font référence à l’acquisition de biens et de services qui ne sont pas directement liés au processus de production d’une entreprise, mais qui facilitent son fonctionnement. Ce type d’achat n’est donc pas en lien direct avec le cœur de métier contrairement aux achats directs.

Il faut noter que les achats indirects représentent environ la moitié de toutes les dépenses d’une entreprise.

La gestion des achats indirects est souvent moins structurée que celle des achats directs. Une grande majorité d’entreprises reconnaît d’ailleurs ne pas avoir une vision claire ou globale de leurs dépenses en achats indirects.

Exemples d’achats indirects

Voici quelques exemples d’achats indirects :

  • Matériel de bureau : bloc-notes, cahiers, stylos, café, papier hygiénique…
  • Utilitaires : eau, électricité et entretien.
  • Services externalisés : agents de sécurité, conciergerie, services informatiques…
  • Déplacements et voyages : frais associés aux déplacements professionnels et aux voyages d’affaires.
  • Technologies : ordinateurs, logiciels sous licence, téléphonie.
  • Installations : bureaux et laboratoires.
  • Services professionnels : consultants et conseillers.
  • Ressources Humaines : formation et recrutement.
  • Marketing : dépenses publicitaires, réseaux sociaux.

Comme vous pouvez le voir, il a énormément d’achats indirects dans le quotidien d’une entreprise !

Quelle différence avec les achats directs ?

Les achats directs, en revanche, sont liés à l’achat de biens et de services directement associés à la fabrication du produit final de l’entreprise. Par exemple, une usine qui achète de l’acier brut pour fabriquer des pièces de véhicules, un restaurant qui achète des aliments crus, ou une marque de mode qui s’approvisionne en tissus, sont tous des exemples d’achats directs.

Les achats directs sont généralement effectués en grandes quantités pour obtenir un prix de gros et sont essentiels au bon fonctionnement de l’entreprise.

Les enjeux des achats indirects

Les achats indirects représentent une part importante des dépenses de toute entreprise et ont ainsi un impact significatif sur le budget. En moyenne, les dépenses indirectes s’élèvent à 50% de tous les achats de l’entreprise. Pourtant, contrairement aux achats stratégiques qui sont généralement gérés de manière organisée et rationnelle, les achats indirects ne bénéficient souvent pas de la même attention. Pourtant, lorsque ces achats sont traités correctement, les entreprises peuvent réduire les coûts indirects de 25% !

Parmi les défis que vous pouvez rencontrer lors de la gestion des achats indirects, on retrouve la rationalisation du panel fournisseurs, la visibilité des processus, les achats sauvages, le contrôle des achats et la gestion des dépenses.

Logiciel achats Weproc

Exemples d’achats indirects

Voici quelques exemples d’achats indirects :

  • Matériel de bureau : bloc-notes, cahiers, stylos, café, papier hygiénique…
  • Utilitaires : eau, électricité et entretien.
  • Services externalisés : agents de sécurité, conciergerie, services informatiques…
  • Déplacements et voyages : frais associés aux déplacements professionnels et aux voyages d’affaires.
  • Technologies : ordinateurs, logiciels sous licence, téléphonie.
  • Installations : bureaux et laboratoires.
  • Services professionnels : consultants et conseillers.
  • Ressources Humaines : formation et recrutement.
  • Marketing : dépenses publicitaires, réseaux sociaux.

Comme vous pouvez le voir, il a énormément d’achats indirects dans le quotidien d’une entreprise !

Comment optimiser ses achats indirects ?

La gestion des achats indirects est souvent négligée dans les entreprises mais elle représente une bonne opportunité de réaliser des économies.

Pour optimiser vos achats indirects, il est recommandé d’utiliser vos données afin d’identifier les opportunités et développer des stratégies d’achats par catégorie. En analysant vos données d’achats, vous pouvez identifier les tendances, repérer les opportunités d’économies et prendre de meilleures décisions.

Un autre axe de l’optimisation des achats indirects passe par l’utilisation des nouvelles technologies. Les logiciels de gestion des achats, comme Weproc, peuvent aider l’acheteur indirect à rationaliser son processus d’achat en fournissant des outils pour suivre et mesurer les performances.

Avec Weproc, vous pouvez automatiser vos processus d’achat, générer automatiquement vos bons de commandes, gérer facilement vos fournisseurs et vos budgets à un seul et même endroit, et intégrer vos données à n’importe quel système comptable ou ERP.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur notre logiciel de gestion des Achats Weproc ? Contactez-nous ou demandez votre démonstration de 15 minutes ci-dessous !


5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Weproc logiciel achats

Logiciel de gestion des Achats pour PME, ETI & Associations.

Abonnez-vous à notre newsletter !

© 2024 Weproc. Tous droits réservés.

Newsletter

Recevez chaque mois nos meilleurs articles ! En bonus, nous vous mettons à disposition nos nouveaux modèles de documents en avant première. 

Alors, pas mal non ?