optimiser approvisionnement

La gestion des stocks est un enjeu du quotidien pour de nombreuses entreprises. Elle complète le processus d’achats et définit la chaîne logistique de l’entreprise. De plus, une bonne planification des stocks permet d’assurer la pérennité de l’entreprise. En effet, elle a une conséquence directe sur la gestion de trésorerie de l’entreprise. Cependant, le choix de la méthode à utiliser n’est pas toujours évident. Comment déterminer la meilleure méthode d’approvisionnement ?

Éviter le surstockage

Chaque entreprise doit avoir sa propre méthode de gestion de stock, car leurs besoins peuvent être différents. Une méthode qui marche pour l’une n’est pas forcément efficace pour l’autre. En effet, outre la quantité qui est relativement différente, la trésorerie disponible peut également forcer une entreprise à changer sa méthode de gestion d’approvisionnement.

Toutes les situations d’extrême sont à éviter, à commencer par le scénario de surstockage. Une grande quantité de produits dormants n’est pas une bonne chose pour la santé financière d’une société. En effet, il faut veiller à la fois à la capacité de stockage ainsi que les coûts de stockage au risque de générer des frais supplémentaires. Les risques sont multiples : vendre à perte pour déstocker, obsolescence des marchandises, trouver un nouvel espace de stockage ou engager des ressources pour garantir la sécurité des produits et articles en stock.

La bonne méthode pour bien gérer votre approvisionnement est alors de mettre en place une bonne gestion des achats en entreprise.

Prévoir un stock minimum

Si le surstockage n’est pas une bonne chose dans une entreprise, les ruptures de stock sont encore pire. C’est un risque d’image pour l’entreprise qui peut perdre en légitimité auprès de ses clients. Une bonne gestion d’approvisionnement consiste à anticiper ces scénarios qui signifient que vous n’êtes pas en mesure de vendre. C’est prendre le risque de faire partir les clients potentiels vers vos concurrents chez qui ils trouveront ce que vous ne pouvez pas leur vendre.

Si vous n’êtes pas en mesure de répondre aux commandes clients, les plus mécontents vont entacher votre réputation surtout s’ils ont déjà acheté votre produit. Cependant, ce problème peut créer un effet boule de neige et entraîner la perte de clients. Cela peut rendre également plus difficile l’acquisition de nouveaux clients surtout si votre e-reputation souffre des effets de votre mauvaise gestion initiale.

De ce fait, la mise en œuvre d’une bonne gestion d’achat en entreprise est primordiale. Bien souvent, les défaillances des mouvements de stocks sont causées par la désorganisation de l’ensemble de la chaîne de production d’une entreprise.

Adopter une méthode de point de commande

Connue sous le nom “juste à temps” (JAT), cette méthode d’approvisionnement consiste à acheter une quantité fixe sur une période variable. Pour déterminer la date de commande, la ressource affectée à la gestion des commandes (approvisionneur, acheteur, responsable d’achat) s’appuie sur un seuil de stock critique. C’est-à-dire que lorsque ce seuil est atteint, il doit passer commande.

Le plus difficile est de déterminer si ce seuil est suffisant pour approvisionner l’entreprise jusqu’à l’arrivée de la prochaine cargaison. Il faut alors tenir compte du délai de réapprovisionnement entre l’émission de la commande et la date de la livraison.

  • Cette méthode de gestion est très efficace si l’entreprise vend ou transforme les marchandises stockées d’une manière irrégulière. Elle est parfaite pour faire face à une période de forte affluence. Par ailleurs, les quantités identiques de commandes permettent de réduire les frais d’expédition même si la méthode d’envoi est toujours variable.
  • Avec la méthode JAT, l’entreprise peut alors passer commande à tout moment et assure une gestion des stocks en temps réel. Cependant, le problème se pose quand le fournisseur ne peut pas honorer sa commande. Son administration nécessite un suivi minutieux, souvent chronographe. En outre, l’entreprise doit toujours conserver un stock de sécurité qui, selon volume, représente une valeur financière que toutes les entreprises ne peuvent pas forcément assumer.

Choisir le réapprovisionnement calendaire

Contrairement à la méthode JAT, la méthode calendaire est plus rigide. L’entreprise a besoin de passer des commandes précises à une date fixe. Elle est souvent choisie quand l’entreprise signe un contrat avec son fournisseur comme pour les matières premières. De ce fait, les dates de livraisons sont prévues des mois à l’avance. Le processus de planification des approvisionnements facilite la gestion de l’entreprise et des flux. Elle n’est cependant pas adaptée pour les processus achats exceptionnels d’une organisation.

Cette méthode engage moins de temps et de frais. L’entreprise peut faire des économies surtout si les marchandises sont commandées en grande quantité. Mais c’est surtout au niveau de l’organisation qu’elle est très avantageuse. Les fournisseurs connaissent au préalable la date de livraison et ils peuvent se préparer pour bien l’honorer. En revanche selon le contexte économique, cette méthode prévisionnelle n’est pas à privilégier.

Avec Weproc, vous n’aurez pas à choisir la méthode de votre gestion d’approvisionnement. Planifiez sereinement vos approvisionnements grâce à un logiciel de gestion de vos achats innovant et collaboratif.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur notre logiciel de gestion des Achats ? Contactez-nous ou demandez votre démonstration de 15 minutes ci-dessous ! 

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram